MUSÉE VIRTUEL

Ces pages sont un avant-projet produit dans l’urgence afin de répondre aux défis de la célébration des fêtes du feu 2020 dans le contexte de la pandémie du COVID-19. Cette action provisoire préfigure le futur projet du Musée Virtuel Prometheus des Fêtes du Feu. Ce projet a pour objectif de contribuer à entretenir la flamme des fêtes du feu. Voici les grands axes de ce futur Musée Virtuel.

fête continue

LE PROJET

Le Projet du Musée Virtuel est envisagé pour l’année 2022 et est piloté par le projet Prometheus et financé par le programme Interreg POCTEFA et par les entités qui font partie du Consortium. L’esprit de la fête se trouve dans chaque village, dans chaque communauté… Il faut le vivre ! Le musée quant lui permet de le découvrir ou de le revivre.

Un musée participatif. L’élément le plus notable du projet est son volet participatif, comme un « wiki » musée construit grâce à votre collaboration. Un musée qui comptera sur la participation des communautés portant ces fêtes, qui vous demandera d’apporter du contenu, de la documentation, des photos, des vidéos, des témoignages . . .

Un musée pour l’avenir. T Le musée ne sera ni un site web ni un recueil de documentation. Mais un musée permettant, grâce aux technologies numériques, de transmettre la mémoire et les pratiques de la fête.

Un musée en cinq langues. Occitan, Catalan, Français, Espagnol et Anglais.

Une plateforme pour la coopération territoriale.

photo-Durro
© Sergi Ricart (Arxiu del Patronat de la Vall de Boí)

ESPACES

L’exposition de référence « Les Feux ». L’exposition virtuelle présentera l’importance du feu dans les différentes sociétés (le feu comme symbole de vie, mais également dangereux et qu’il faut contrôler) et surtout dans les foyers et villages pyrénéens. Les petits villages pyrénéens ont lutté pendant des siècles pour s’adapter à l’environnement et vivre de ses ressources (l’élevage, le bois, l’industrie, le tourisme…), et se sont regroupés autour de la maison, le village et la vallée comme espace d’organisation sociale. Dans ces villages, les fêtes ont marqué le rythme de leur calendrier, de leur vie, de leur intégration sociale et communautaire. La fête du feu comporte un long processus de préparation, avec divers rituels portant divers noms (falles, haros, halhars, harts, brandons). L’exposition expliquera la fête, mais elle expliquera surtout comment elle se vit, comment les habitants des villages pyrénéens s’enthousiasment chaque année pour leur célébration. C’est pour cette raison qu’elle donnera la voix à ses protagonistes : aux communautés halhairas, aux habitants des villages et vallées pyrénéennes. Le passé de la fête y sera abordé, mais surtout son présent et la façon dont elle évolue sans cesse.

Une fête, des villages divers. Bien qu’il y ait des éléments en commun, chaque fête est unique. En plus d’une carte des villages où se déroulent les festivités, avec documentation photographique et vidéo, on y retrouvera des espaces dédiés aux expositions des fêtes de divers villages, vallées, régions ou pays.

Vivez la fête. La fête ne peut se vivre que dans les villages qui participent de “l’esprit de la fête”. Le Musée vous la fera découvrir grâce à une immersion virtuelle dans les célébrations et rituels des communautés.

Expositions temporaires. Comme tout musée qui se respecte, nous produirons des expositions qui se renouvellent. Nous présenterons des objets, mais surtout des témoignages, des reportages, des célébrations . . .

Le musée des enfants. On pourra disposer de ressources pédagogiques, de contes virtuels, du contenu pédagogique, des mallettes pédagogiques. Des ressources pour les plus jeunes, les familles et les écoles. Pour aider à la transmission de la fête aux nouvelles générations.

sun

PROJET PROMETHEUS

Le projet Prometheus « Fêtes du feux des solstices des Pyrénées » (EFA309/19) est coordonné par la Càtedra Educació i Patrimoni Immaterial dels Pirineus (CEPIP) de l’Université de Lérida (UdL), avec sept autres partenaires :

  • le Gouvernement d’Andorre
  • le Département de Culture de la Generalitat de Catalogne
  • le Conseil Général d’Aran
  • le Bureau de promotion économique du Conseil provincial de Lérida
  • l’Université de Barcelone
  • l’Université de Perpignan Via-Domitia
  • le Centre International de Recherche et Documentation Occitanes – Institut occitan de cultura (CIRDOC-Institut Occitan de Cultura)

D’un coût total de 1 045 729,10 €, il est financé à hauteur de 670 344,42 euros par les fonds FEDER de l’Union Européenne.

Parmi les actions principales du projet, d’une durée de deux ans, se trouvent :

  • la création d’un musée virtuel
  • une application mobile destinée à vulgariser et mettre en valeur ce patrimoine culturel immatériel de l’humanité aux associations, entreprises culturelles et particuliers
  • la recherche et documentation sur la fête
  • un kit de communication pour organismes et entités locales liées au monde halhaire
  • l’élaboration de contenus pédagogiques innovants dans le cadre des TICE à destination des écoles primaires et secondaires en occitan, catalan, espagnol et français
  • la tenue d’un colloque international sur les « falles, haros et brandons »
  • la possibilité de lancer des études supérieures transfrontalières spécialisées dans le patrimoine immatériel des Pyrénées.
photo-falles-sant-julia
Els Fallaires Lauredians roden dues falles alhora. Fons Comú Sant Julià de Lòria.

©2020 Prometheus Museum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?