La fête des villages

~ 15 ~

arrow left

retourner

La fête des villages

Dans les Pyrénées, les Fêtes du feu sont le fruit d’une longue histoire qui a évolué. Si leur maintien semblait en péril au cours de la seconde moitié du XXe siècle, l’avenir de ces fêtes paraît aujourd’hui assuré grâce aux efforts des populations pour renforcer, préserver ou rétablir ces célébrations. Ces fêtes sont avant tout une célébration locale, une pratique qui permet de raviver le sentiment d’appartenance à la communauté locale.

Fêtes du feu et identités

De nombreuses identités coexistent sur le territoire des Pyrénées. Les fêtes incarnent cette réaffirmation des liens locaux et le sentiment d’appartenance : aujourd’hui comme hier, les falles et brandons servent à souligner l’identité locale. Au cours des siècles, la maison et le village furent les éléments essentiels du paysage et de la gestion des ressources économiques. Les Fêtes du feu doivent être comprises dans ce contexte de revendication locale à travers les différents éléments symboliques du feu. Chaque village célèbre sa propre fête et la conçoit différemment de celle des villages voisins.

Mais, au-delà de cette identité locale, la fête a également incarné ou a été revendiquée comme facteur de l’identité nationale. Les Pyrénées recèlent des identités plurielles, de nature régionale, nationale ou étatique d’État. Les fêtes incarnent également la revendication des différents territoires : soit de l’identité andorrane en tant qu’État, soit des identités catalanes, aragonaises ou occitanes.

Associations fallaires

Dans de nombreux villages, des associations fallaires ont vu le jour et sont devenues le principal moteur de l’organisation de la fête comme à Isil (créée en 1991), La Pobla de Segur ou Andorre-la-Vieille. Dans ces exemples, le rôle des associations fut essentiel pour assurer la pérennité de la fête ou sa renaissance. Le rôle des associations n’est pas seulement d’organiser les festivités, mais également d’accompagner l’évolution nécessaire afin de les adapter aux enjeux de la société contemporaine. Depuis 2009, les représentants des différentes associations et villages où se déroulent les fêtes se réunissent chaque année pour discuter des bases de l’organisation des fêtes, échanger les connaissances et les expériences des différents villages concernés.

Les associations assument les activités techniques aussi bien que ludiques. En 2019, lors de la réunion qui s’est tenue à La Pobla de Segur en collaboration avec la Chaire d’Éducation et du Patrimoine Immatériel des Pyrénées de l’Université de Lleida, il a été convenu de créer une Coordination des Fêtes du Feu, ayant pour objectif de maintenir et de promouvoir les fêtes, avec la participation des représentants des comtés fallaires de Catalogne, d’Aragon, d’Occitanie et d’Andorre.

Fêtes du Feu : entre le local et le global

Au XXIe siècle, la société semble s’acheminer vers la mondialisation mais la revendication de l’identité locale est plus nécessaire que jamais. Les Fêtes du Feu sont reconnues comme Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, mais elles permettent avant tout de nous identifier à nos petits villages. Ce musée virtuel est ouvert au monde entier et, à travers l’espace virtuel, fait connaître nos Fêtes dans un monde sans frontières. Mais ce musée est en premier lieu dédié aux villages que nous célébrons.