La fête de l’enfance

~ 8 ~

arrow left

retourner

La fête de l’enfance

arrow right

continuer

Les fêtes du feu impliquent aussi une intégration des différentes générations. Comme dans toutes les fêtes, le relais générationnel se fait et, déjà tout petits, les enfants sont initiés à l’organisation de la fête, à ses mystères, à sa culture… Pour cela, les enfants et les jeunes de tous les villages jouent un rôle très actif dans les fêtes pyrénéennes, tant dans leur préparation comme dans leur célébration. Dans de nombreuses communes, il existe même des festivités spécifiques pour les petits garçons et les petites filles. La continuité de la fête est ainsi assurée par la transmission de sa passion et de sa connaissance.

Les falles de lumière en Andorre

Historiquement, c’étaient les petits garçons et les petites filles qui portaient les falles (flambeaux). Cependant, avec la récupération de la fête dans les années 1980, seuls les adultes participaient aux festivités en laissant de côté les plus petits en raison des possibles dangers que représentait la manipulation du feu. Avec le temps, une nouvelle fête pour les enfants fut inventée : la falla (flambeau) lumineuse que les garçons et les filles font tournoyer, se convertissant ainsi en fallaires de llum (porteurs de flambeaux de lumière).

Cela commença en 2005 avec la volonté d’initier les fils et filles de fallaires à la fête. Il s’agit de boules de lumière qu’ils font virevolter comme celles des adultes. Ainsi, les garçons et les filles apprennent et profitent également de la tradition. Comme les plus grands, ils sont vêtus d’une cape et ont leurs fallaires menors qui président la crémation et sont les représentants de la fête pendant un an. Quand ils deviennent plus grands, ils fêtent le Baptême du Feu. C’est à partir de ce moment-là qu’ils pourront porter les falles de feu. Mais ils garderont toujours le souvenir des falles de lumière !

Les enfants aux falles

Souvent les filles et les garçons célèbrent la fête en portant une falla de dimensions plus petites et sur un parcours plus accessible, mais le feu demeure toujours comme élément protagoniste. Ils descendent aussi de la montagne en faisant des chemins de lumière jusqu’au village. Lorsque les enfants sont plus grands, ils s’unissent au parcours des adultes.

Pour assurer la participation des garçons et des filles, des programmations spéciales et adaptées leur sont proposées dès leur plus jeune âge. En général, les plus petits sont les premiers à entrer en portant leurs falles (flambeaux) accompagnés de leurs pères et de leurs mères. Viennent ensuite les différents groupes d’âges : les enfants plus âgés et les adolescents. Pour rendre cela possible, des faros sont disposés à proximité des villages, à peu de distance et avec de petits parcours. Malgré une échelle réduite, ils vivent avec la même intensité la célébration de la fête.

Il est intéressant de savoir que, pendant les périodes de désaffection, les enfants étaient les seuls acteurs de la nuit des falles. La fête était vue comme un élément destiné aux enfants et ne concernait pas les adultes. Paradoxalement, ce sont donc les enfants qui ont assuré la continuité de cette tradition !

Les enfants et les brandons

Dans les fêtes occitanes des brandons, les garçons et les filles participent sous des formes différentes. Dans certains villages (mais cela est peu fréquent), ils participent en enflammant le brandon ; mais, de manière générale, celui-ci est allumé par le maire ou par une personnalité locale. Les enfants observent la scène avec admiration, en tant que spectateurs des festivités.

À Saint-Bertrand-de-Comminges, ils jouent toutefois un rôle plus important. Là-bas se tient un atelier de fabrication de halhes et, la nuit, ce sont les filles et les garçons qui mettent le feu au brandon et font tourner de petites halhes au-dessus de leurs têtes.

La continuité de la fête

Transmettre la fête sous toutes ces formes est un défi pour la continuité de celle-ci. Les feux sont renouvelés tous les ans avec la participation de personnes des différentes générations : les flammes se transmettent des grands-parents aux petits-enfants. Dans le but de contribuer à ce relais intergénérationnel, nous mettons à la disposition de tous ce Musée Virtuel, appelé Musée des Enfants. Vous y trouverez des ressources pédagogiques, des contes, des jeux et des activités.