Falles, haros et brandons

~ 4 ~

arrow left

retourner

Falles, haros et brandons

arrow right

continuer

Il existe de nombreux types de falles, haros et brandons. Les modèles ont également évolué au cours du temps, en fonction des matériaux utilisés et de la transmission des techniques de fabrication artisanale. Voyons-en quelques exemples.

Types de falles individuelles

En effet, chaque village a ses propres techniques de fabrication des falles (torches), en matière de forme, de taille et de matériaux utilisés. On peut en trouver différents types, même lorsqu’il s’agit de descente de falles.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015). Les falles des Pyrénées. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Farré Sahún, X.; Ricart, S. (2016). Foc al faro (Feu au phare). La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.

Falle de Sant Julià de Cerdanyola

Les falles sont fabriquées avec une herbe appelée Cephalaria leucantha, à laquelle on attribue certains pouvoirs purificateurs et qui a été récoltée dans la forêt une semaine plus tôt. L’herbe est tressée en brins d’un à quatre mètres de long et forme des tresses de 15 à 30 cm d’épaisseur. La torche contient une baguette intérieure, appelé âme, constituée de noisetier, de genévrier, de pin ou de buis. L’herbe est récoltée le jour de la Saint-Martin puis on la fait sécher. Elle est assemblée avec des liens. Elle peut mesurer de 1,5 mètre à 3 mètres.

Pour en savoir plus :

Pedrals, X. (2007). Ancestral, màgica, única (Ancestral, magique, unique). Barcelone: Publicacions de l’Abadia de Montserrat.
Pedrals, X. i Escobet, M. (2017). Fia-faia. La festa de falles nadalenca (La fête des falles de Noël). Bagà-St. Julià de Cerdanyola: Farrell.

Cliquez pour agrandir l’image

Falle de Bagà

Les falles sont fabriquées avec une herbe appelée Cephalaria leucantha, à laquelle on attribue certains pouvoirs purificateurs et qui a été récoltée dans la forêt une semaine plus tôt. La torche est similaire à celle de Cerdanyola mais elle n’a pas de noyau interne ni de baguette. On l’accrochait autrefois aux balcons, où elle formait une auréole magique et protectrice. L’herbe est récoltée le jour de la Saint-Martin, puis on la fait sécher. Elle est assemblée avec des liens. L’herbe est tressée en brins d’un à quatre mètres de long, formant une tresse de 15 à 30 cm d’épaisseur. La falle peut mesurer entre 1,5 et 3 mètres.

Pour en savoir plus :

Pedrals, X. (2007). Ancestral, màgica, única (Ancestral, magique, unique). Barcelone: Publicacions de l’Abadia de Montserrat.
Pedrals, X. i Escobet, M. (2017). Fia-faia. La festa de falles nadalenca (La fête des falles de Noël). Bagà-St. Julià de Cerdanyola: Farrell.

Falle d’Isil

La falle consiste en un tronc de pin en forme de croix, écorcé et assemblé avec des coins de bouleau. Elle comporte une fine branche de noisetier, qui repose sur l’autre épaule pour équilibrer le poids de la falle. Elle mesure entre 1,5 et 1,8 mètre et pèse très lourd : entre 20 et 40 kg. Des villages du voisinage fabriquent ce type de falle, comme Alós d’Isil.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées) L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Falle de València d’Àneu

Elle est faite de noisetier, de bouleau, de cerisier ou de chêne. Les tuiles supérieures sont en pin rouge. À l’extrémité, des découpes en forme de croix sont pratiquées pour y insérer les « tuiles ». Elle peut mesurer de 1,5 à 1,8 mètre.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalogne (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées). L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Falle d’Alins

Elle est fabriquée à partir d’un tronc de pin rouge. Les rayures horizontales décoratives sont découpées à la tronçonneuse. Un chiffon imbibé de gasoil est placé à son extrémité. Les participants en tête de la première ligne et tous ceux de la seconde portent des falles plus grandes et non décorées, similaires à celles d’Isil.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalogne (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées). L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Falleta de San Chuan de Plan

La falle est en pin. La torche est fabriquée à partir d’un morceau de pin mesurant moins d’un mètre. On y ajoute parfois une branche de noisetier.

Pour en savoir plus :

Ricart, S., Farré, X. (2016) Foc al faro (Feu au phare). La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012) Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.
Serrano, S.; Farré, X. (2017) Las fallas del Pirineo aragonés (Les falles dans les Pyrénées aragonaises). Saragosssa: Prames

Falle de Llesp

Elle est fabriquée en pin noir. Les coins sont en pin noir. La falle mesure 1,6 mètre de haut.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalogne (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Ricart, S., Farré, X. (2016) Foc al faro. La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012) Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Falle de Vilaller

L’enveloppe est en pin noir. Elle est composée de trois planches triangulaires d’environ 1,8 mètre assemblées avec du fil de fer. Aujourd’hui obtenues par procédé industriel, les planches consistaient autrefois en des chutes de bois issus de la fabrication de poutres ou de dalles en mauvais état. Il existe une tradition de fabrication de falles de six mètres, ce qui représente quatre ou cinq falles.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Ricart, S., Farré, X. (2016) Foc al faro. La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames
Ricart, S.; Farré, X. (2012) Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Falle de Gotarta

Autrefois, la falle était fabriquée avec des branches de vieux balais servant à nettoyer les corrals et les cours. Aujourd’hui, certaines falles sont encore parées de ces branches pour rappeler leur forme d’origine. Certaines falles sont attachées avec du fil de fer.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Rantiner

Originaire de Taüll, il est utilisé ailleurs dans la vallée. À partir d’un seul tronc, la partie de la poignée est abaissée tandis que la partie supérieure est fendue, comporte des coins de teia et est renforcée avec du fil de fer. Chaque fallaire fabrique son rantiner ; c’est un modèle de falle très personnel. Les fallaires de Taüll vont couper les pins dans le secteur du barrage de Cavallers. Le tronc est souvent du bois résineux.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O. ; Jordà, S. (2015). Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées). L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Ricart, S. ; Farré, X. (2016). Foc al faro (Feu au phare). La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse : Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Falle de Barruera

Ce modèle est principalement utilisé par les enfants. La falle est préparée par les parents ou parrains des petits fallaires, alors que la plupart des adultes utilisent la falle de Ribagorça. Elle est fabriquée à partir d’une branche de noisetier en quatre parties. Sa forme est celle d’un balai.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015). Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Ricart, S.; Farré, X. (2016). Foc al faro. La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Falle rantinera

Il s’agit d’une fusion entre la falle de Ribagorça et le rantiner. Le manche est une branche ou une brique de noisetier, et le haut est en bois de pin noir. Lorsque le manche du rantiner est trop court, il est coupé et assemblé avec la branche. Cette falle est en usage dans la Vallée de Boí et à Castanesa.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015). Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Falle de Ribagorça

Elle est constituée d’une série de tuiles clouées sur une branche de noisetier. Elle est renforcée par des cercles de fil de fer.
Elle notamment en usage dans la Vallée de Boí, El Pont de Suert, Senet, Casós, Bonansa, Montanui, Castanesa, Laspaúls, Aneto, Suils et Villarrué.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015). Les falles del Pirineu. L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.
Ricart, S., Farré, X. (2016). Foc al faro. La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Halha du Comminges

Fabriquée en tilleul, sapin ou bouleau. C’est une falle/halha individuelle, utilisée par les enfants, que l’on déplace et que l’on fait tourner autour du brandon/eth halhar. Le type de bois utilisé pour fabriquer la halha dépend de la région. Les éléments sont généralement en noisetier. Un bouquet de fleurs peut être placé sur le haut de la halha, comme pour le brandon/eth halhar. La tradition veut qu’une fois brûlée, la poignée soit conservée pour porter chance. La halha peut mesurer entre 1,5 et 2 mètres. L’usage de cette halha individuelle s’est perdu dans de nombreux villages français, mais il semble qu’il soit depuis peu en cours de renaissance.

Pour en savoir plus :

Ricart, S., Farré, X. (2016). Foc al faro (Feu au phare). La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse : Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. (Feu au phare. La fête des falles dans les Pyrénées). Taüll: Alpinart.

Types de falles à faire tourner

Dans certains villages, les falles sont conçues pour tourner, créant un effet de boules de feu tourbillonnantes. Les falles doivent être légères pour pouvoir être tournées sans trop de difficulté. L’effet visuel est extraordinaire.

Falle de Saún

La poignée est constituée de noisetier et la torche d’écorce de bouleau (albà), prélevée chaque année avec précaution pour que l’arbre ne soit pas endommagé et puisse se régénérer. Cette opération est effectuée plusieurs jours à l’avance, afin que l’écorce sèche complètement et brûle bien pendant la nuit de la Saint-Jean. Les écorces sont pliées et placées dans une fente pratiquée le long de l’extrémité la plus fine, parallèlement au manche. Deux fils de fer sont placés en butée pour empêcher l’écartement, l’un en bas et l’autre à la pointe, où se trouvent les fentes, pour que les fils ne glissent pas et maintiennent l’écorce.

Pour en savoir plus :

Serrano, R.; Farré, X. (2017). Las fallas del Pirineo aragonés (Les falles dans les Pyrénées aragonaises). Saragosse: Prames.
Ricart, S., Farré, X. (2016). Foc al faro. La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse : Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Halha de Les

Elle est fabriquée en écorce de cerisier et du fil de fer. Elle s’articule autour d’une poignée et simule souvent un combat entre deux fallaires, symbolisant la purification et la crémation des mauvais esprits.

Falle d’Andorre

Elle est fabriquée en bouleau ou en hêtre, avec un manche en buis. Pour des raisons de sécurité, on utilise actuellement une falle fabriquée en pâte à papier et grillage métallique. Les falles sont constituées de feuilles de papier en forme d’écorce, enfilées sur une chaîne et enveloppées dans du grillage de poulailler. Depuis 2005, il y a aussi les « Falles des Llums », les falles des enfants, avec des boules de lumière que l’on fait également tourner.

Pour en savoir plus :

Roig, Al. (2017). Roda el foc. 30 anys de falles a Andorre la Vella (30 ans de Falles à Andorre-la-Vieille). Lleida : Pagès editors.

Types d’haros, brandons et Falles Major

Dans les villages occitans, la fête se déroule autour d’un tronc que l’on brûle au centre du village ou à proximité. Appelé « brandon » en français, har ou halhar en occitan, haro à Les (Val d’Aran) et taro à Arties (Val d’Aran), le tronc est soigneusement préparé pour pouvoir être brûlé. Dans certains villages catalans, une grande falle est plantée au centre du village, mise à feu par les torches portées par les fallaires.

Eth Haro / Eth Taro

À Les, au Val d’Aran, on prépare eth haro pendant la deuxième semaine de mai (« shasclada deth Haro ») ; il est planté lors de la Saint-Pierre (29 juin) et n’est brûlé que l’année suivante. Lors d’une procession menée par le dernier couple marié du village, le tronc est planté sur la place, couronné d’offrandes de fleurs (une couronne, un bouquet et une croix), symboles de fécondité et de fertilité.
À Arties, on l’appelle taro et on le déplace dans tout le village. Pendant le parcours, les fallaires sautent à plusieurs reprises par-dessus les flammes.

Pour en savoir plus :

Menetrier, B. (2017). “Les Fêtes du Solstice d’Été en Aran et Cominges”, Revue de Comminges et des Pyrénées Centrales, nº133, 357-369.
Montoya, Jép de (2017). “Rites e mites ancestraus” (Rites et mythes ancestraux), Tèrra Aranesa, nº14, 107-114.

Brandon / Har ou Halhar

Fabriqué à partir de sapin, de hêtre et parfois de chêne, de frêne, de châtaignier, de tilleul et de pin sylvestre, il est généralement recouvert de paille dans certains villages. Il peut mesurer de 6 à 10 mètres. Une fois taillé, il est écorcé puis des coins y sont insérés avant qu’il ne soit quillé. Une fois érigé au milieu du village, on y insère souvent de la paille dans les interstices et on place un bouquet au sommet.

Pour en savoir plus :

 Ricart, S., Farré, X. (2016). Foc al faro (Feu au phare). La fiesta de las fallas en el Pirineo. La fête des falles dans les Pyrénées. Saragosse: Frames.
Ricart, S.; Farré, X. (2012). Foc al faro. La festa de les falles als Pirineus. Taüll: Alpinart.

Falle Major d’Alins

On l’appelle aussi Grande Falle. Elle est préparée dans la zone de Sabater, située à côté de la place, et est fichée dans un tonneau en métal rempli de sable.
Elle mesure de 6 à 7 mètres de haut. À Llesp, la Falle Major est très similaire.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015). Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées). L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Falle Major d’Isil

On la prépare autour du 1er mai, en même temps que les falles individuelles. Quatre fentes latérales sont pratiquées avec une tronçonneuse et on y insère de gros coins de bouleau. Elle mesure environ 10 mètres de haut. À Vilaller et Senet, un arbre est également planté sans écorce ni branches, ou seulement avec celles du haut, mais on n’y insère pas de coins.

Pour en savoir plus :

Riart, O.; Jordà, S. (2012). “Catalogació de les falles al Pirineu : descripció dels processos i elements fallaires” (Catalogue des falles dans les Pyrénées : description des processus et éléments de falles). Revista d’etnologia de Catalunya (Revue d’ethnologie de Catalogne), [en ligne], 38, p. 162-73.
Riart, O.; Jordà, S. (2015) Les falles del Pirineu (Les falles dans les Pyrénées). L’Alta Ribagorça i el Pallars Sobirà. Lleida: Editorial Pagès.

Click to Hide Advanced Floating Content

click FR